banner_tod_all2.png

Détection de fraudes

Blanchiment, Fraude à la TVA, Fausses factures, Financements occultes

Détection de la fraude aux documents administratifs

Notre client, un ministère, souhaitait améliorer l’efficacité des contrôles en matière d’attribution de documents administratifs.

La taille de la base de données (près d’une centaine de millions de lignes) et la diversité des applicatifs permettant la saisie des informations – saisie le plus souvent manuelle – qui s’étaient succédés aux cours des dernières décennies limitaient fortement l’efficacité de la détection d’irrégularités.

Solution proposée

Réconciliation des adresses postales des bénéficiaires avec la BAN - Base Adresse Nationale a permis d’obtenir des adresses fiables et uniformisées.

Dédoublonnages multicritères (nom + prénom + adresse) et multi-stratégies (phonétiques, distance de Levenshtein, N-gramme, …) pour identifier les personnes ayant obtenus plusieurs documents administratifs censés être uniques.

Jointures floues avec d’autres bases de données du ministère sur les nom et prénom (phonétiques + N-gramme) ainsi que sur la date de naissance (avec un tolérance de quelques jours) afin d’identifier les personnes possédant plusieurs documents administratifs non cumulables.

Gains obtenus

Le ministère a pu identifier des personnes (parfois jusqu’à plusieurs centaines sur un même département) qui possédaient plusieurs versions d’un même document administratif leur permettant de contourner certaines sanctions. Le phénomène était passé jusque là inaperçue grâce à quelques approximations dans l’orthographe du nom, dans l’adresse (ex : numéro de rue mentionnant l’immeuble voisin) ou dans la date de naissance (1 à 2 jours d’écart). Facteur aggravant : l’obtention de tels documents était impossible sans complicités internes au sein du ministère.

Les adresses postales uniformisées ont permis, par simple regroupement et comptage, de repérer des adresses suspectes utilisées pour demander un nombre de documents administratifs excédant largement le nombre d’habitants à l’adresse en question (facteur 10 voire 100).

Le croisement de plusieurs bases de données a permis de mettre au jour de nombreux cas de cumuls interdits de documents administratifs.

D'autres scénarios sont possibles, n'hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos cas métiers.